malbouffe

  • OLLN : les autorités politiques actives contre la malbouffe

    A Ottignies-Louvain,-la-Neuve, les repas dans les écoles et les repas chauds servis par le CPAS sont élaborés par des entreprises qui se sont portées candidates après un appel au marché.

    Cet appel au marché a été réalisé au moyen d'une publication dans un journal spécifique qui reprend tous les appels. La publication était accompagnée des exigences de la commune auquel le restaurateur doit répondre, ce qui est appelé le « cahier des charges ».

    C'est dans ce cahier des charges qu'on a précisé que les repas devait être constitués d'aliments sains, d'origine bio pour partie, et de proximité pour partie. Lorsque les aliments viennent de loin, ils doivent avoir été produit dans des conditions socialement acceptables.

    Voici ce qu'en dit le site www.achatsverts.be

    La commune d’Ottignies-Louvain-la-Neuve a, depuis 2002, décidé de promouvoir une alimentation saine et équilibrée dans les écoles de son entité. La confection des repas et leur livraison sont confiés, par appel d’offres général, à un opérateur spécialisé.
    Ce qui caractérise le projet est l’évolution, au fil des marchés passés par la commune, du rapport à l’alimentation et des exigences transcrites dans les cahiers des charges. Le dernier cahier spécial des charges (2010-2014) va plus loin que les précédents en termes d’exigences, de développement durable et de santé. Celui-ci peut être une bonne source d’inspiration pour les collectivités qui veulent passer à une alimentation plus durable et peut être téléchargé sur le site suivant : http://www.achatsverts.be/article.php3?id_article=154 .

    Voici un exemple de ce qu'on trouve dans ce fameux cahier des charges :

    ********************************

    2.1.8. Qualité et provenance des aliments

    La philosophie générale du présent marché étant le respect de l'environnement, en aval mais aussi en amont de la préparation des repas. Le fournisseur veillera, tout en maintenant des prix compatibles avec la capacité financière des consommateurs, à respecter les règles suivantes :

    De quelques denrées en particulier :

    Produits laitiers

    [...]

    les fromages servis ne seront pas des fromages fondus.

    Origine : Les produits laitiers seront issus de l’agriculture biologique à 30 % en poids au minimum la première année, pour passer à 40 % la seconde année et se stabiliser à 50% les années suivantes.

    Poissons et produits de la mer

    -Les poissons et produits de la mer seront, pour 100% en poids, issus de la filière MSC.

    Viande de porc

    - Les conditions d'engraissement devront répondre au cahier des charges du label de qualité wallon "PORC FERMIER" ou équivalent (voir Arrêté du Gouvernement wallon du 22.07.93 concernant l'attribution de ce label)

    Origine : La viande de porc sera issue de l’agriculture biologique à concurrence de 10 % en poids au minimum la seconde année, pour se stabiliser à 20% les années suivantes.

    Viande bovine

    Le label "BŒUF EUROPEEN DE QUALITE" ou équivalent sert de référence, avec dérogation pour ce qui concerne les conditions d'abattage.

    Origine : La viande de bœuf sera issue de l’agriculture biologique à concurrence de 15 % en poids au minimum la seconde année, pour se stabiliser à 30% les années suivantes.

    Viande de volaille

    - Le label wallon "POULET DE CHAIR" ou équivalent sert de référence (voir Arrêté du Gouvernement wallon du 29/09/1994, modifié par le décret du 19/12/2002, relatif au poulet de chair - label de qualité wallon)

    Origine : La viande de volaille sera issue de l’agriculture biologique à concurrence de 10 % en poids au minimum la seconde année, pour se stabiliser à 20% les années suivantes.

    Charcuteries : jambon

    - Le produit est fabriqué à partir d'une seule cuisse (ou épaule) [Note HdB : donc pas de viande reconstituée !] et s'appelle jambon cuit ou épaule cuite, sans ajout de viandes détachées.

    - Seules les substances aromatisantes naturelles sont autorisées (voir directive de la Commission européenne 88/388/CEE du 22.06.88-art.9).

    - Pour le saumurage, l'usage de polyphosphate, épaississants et/ou protéines étrangères est interdit.

    - Sont également interdits les extraits de fumées, les colorants et les exhausteurs de goût.

    Origine : Le jambon sera issu de l’agriculture biologique à concurrence de 10 % en poids au minimum la seconde année, pour se stabiliser à 20% les années suivantes.

    Pommes de terre

    - Origine : Les pommes de terre seront issues de l’agriculture biologique à concurrence de 10 % en poids au minimum la seconde année, pour se stabiliser à 20% les années suivantes.

    Légumes

    Les légumes servis, de préférence cultivés en pleine terre, seront frais ou surgelés pour un maximum de 90 % au total la première année, 80% au total la seconde année et 70% au total la troisième année. Les conserves sont exclues. A l’exception des tomates pelées et des champignons, rentrant dans la préparation des sauces, et du maïs grains.

    Dans un but éducatif et de diversité alimentaire, 50% des légumes frais ou surgelés respecteront le Calendrier de saisonnalité de Bioforum Wallonie.

    Origine : les légumes seront issus de l’agriculture biologique à 20 % en poids au minimum la première année, pour passer à 30 % la seconde année et se stabiliser à 40% les années suivantes.

    Fruits

    Les pommes et poires seront au minimum à 95% issues de l’agriculture biologique.

    Les bananes seront au minimum à 95% labélisées Max Havelaar ou équivalent et issues de l’agriculture biologique.

    Tous les autres fruits seront issus de l’agriculture biologique à 80 % en poids au minimum.

    Dans un but éducatif et de diversité alimentaire, 50% des fruits respecteront le Calendrier de saisonnalité de Bioforum Wallonie - asbl ; de septembre à mars inclus, une pomme ou une poire issue de l’agriculture biologique sera proposée chaque semaine.

    Chocolat et/ou cacao

    Le chocolat et/ou cacao sera issu de l’agriculture biologique et/ou labélisé Max Havelaar ou équivalent à concurrence de 50 %.

    Oeufs

    Les œufs seront issus de l’agriculture biologique à concurrence de 50 % minimum.

    *************************************************

    Le prix facturé à la Ville de OLLN par l'entreprise qui réalise les repas scolaire varie de 2,53 (repas pour un efant en gardienne) à 3,78 EUR  (pour un adulte) par repas.