conseil - Page 2

  • Et alors, ce Conseil communal du 30 septembre 2014 ?

    Nous avions à l’ordre du jour 34 points en séance publique et 80 points à huis clos. L’ordre du jour est consultable ici : http://www.olln.be/documents/docs/ordres-du-jour/oj140930.pdf

    Le compte-rendu « officiel » se trouve ici : http://www.olln.be/fr/conseil-communal.html?cmp_id=28&news_id=24392&vID=384

    De manière générale, ambiance assez respectueuse. Public nombreux (classe de rhéto de Paul Delvaux).

    Bien que commencé à 21h15, le conseil s'est terminé à 23h55.

    Notons une intervention avant conseil de Nicolas Van der Maren qui réagissait à un article assassin du journal Ubu sur le Conseil communal (précédent) d'OLLN. Nicolas a réexpliqué le fonctionnement du Conseil : réunion d’une commission technique avant le Conseil pour passer en revue tous les dossiers et répondre aux questions de détail, ne sont examinés en Conseils que les points politiques. Cocasse : la minorité justifie le bon fonctionnement du Conseil.

    30 minutes pour tous les points du Bourgmestre et d'Annie Galban et Cécile Lecharlier. Des questions de détail de la minorité permettent à la majorité de bien expliquer les points.

    Notons une question politique : faut-il mettre des publicités dans les abris-bus que la Ville achète ? Oui, selon la minorité, car cela fait des recettes complémentaires. Non, selon moi : nous sommes envahis par la publicité qui nous dicte ce que serait la « bonne vie », à savoir « sois conforme, sois égoïste, consomme plus », gardons nos espaces publics libres ! Laissez nous la paix.

    20 minutes pour les points de David da Camara. Dont un subside de 400 EUR pour le soutien à un CD (point 17). Ce point a été vite car il avait été assez longuement débattu en section technique - les critiques de la minorité portaient sur le caractère potentiellement arbitraire de l’attribution des subsides : David da Camara a dit qu'il s'engageait à proposer à la discussion une proposition de règlement "cadre" d’attribution des subsides, sans s'engager plus loin - ce qui fait que la minorité en Conseil a déclaré qu'elle était contente qu'un règlement vienne. Légèrement surréaliste le dossiers des fascines : ce qui était fascinant, c'était qu'on a fait une discussion sur le fait d'avoir retiré le point...

    23 minutes pour Michel Beaussart, qui a fait des exposés magistraux, avec le nombre d'élèves des écoles (où certains de la minorité ont critiqué l’échevin d'être trop analytique et d'autres de la minorité ont exprimé leurs désaccord et ont au contraire soutenu l’échevin...) et avec un superbe exposé sur le cadastre et la comptabilité énergétique, je crois même qu'il a été applaudi.

    1h15 pour les points ajoutés par la minorité ! Mais le public n'était plus là...

    • place du centre à Ottignies : courte intervention pour demander ce que la Ville fait de toutes les maisons qu'elle a déjà achetées, belle réponse de Cédric du Monceau qui a bien recadré les objectifs ("ce qui est en mauvais état on l'abat, et on poursuit la revitalisation") et donc les méthodes utilisées.
    • Médaille du mérite pour Patrick Piret qui avait introduit un point sur sa médaille du mérite pour le jumelage avec la Ville de Veszprém: exposé introductif court et présentation en 66 dias ! Tout a été fait en 10 minutes et quelques photos ont intéressé l'un ou l'autre.
    • Plan de délestage : Courte intervention de la minorité, courte réponse de Michel Beaussart : comme il était tard et que c'était le point suivant qui intéressait la minorité, personne n'a approfondi ni polémiqué.
    • Rapport d'activité sur IPB. Intervention de 20 minutes de la représentante de la Ville qui a fait état des actions d’IPB sur le territoire de OLLN.

    Fin : 23h50, avec une impression globale de respect.

  • 100° : Décryptage de l'ordre du jour du Conseil communal du 25 février 2014

    Ceci est la centième note de ce blog, qui fut ouvert en septembre 2006. J'espère que, comme les autres, elle vous plaira.

    L'ordre du jour complet et commenté se trouve sur le site de la ville : http://www.olln.be/documents/docs/ordres-du-jour/oj140225.pdf

    Fait rare dans notre ville, un citoyen interpellera le Collège à 20h. Michaël Derom pose la question au collège de l'arrière-gare de Louvain-la-Neuve. L'étude TRITEL faite pour le gouvernement wallon démontre que la régularité horaire des trains de LLN serait améliorée si les trains ne doivent pas se croiser avant l'entrée en gare. Pour éviter ce croisement, il faut construire une prolongation de la gare au delà des quais. La question de Mike Derom est la coordination des chantiers : tant qu'à faire le parking RER, ne faut-il pas en profiter pour faire l'arrière-gare en même temps, cela serait moins cher et ce ne serait pas des travaux à répétitions dans ce quartier.

    Pour tous les amateurs, le règlement d'ordre intérieur décrit bien qui peut le faire, comment cela doit se faire et ce qui peut être fait : http://www.olln.be/fr/hotel-ville-politique/conseil-communal/procedure-interpellation.html

    Dans les points du Bourgmestre (1 à 15), il y a la démission comme conseillère communale de Claire Thibaut (merci à elle pour tout le travail fourni, sa vie professionnelle ne lui permet plus de poursuivre son engagement politique) et la montée au Conseil du cérousien Philippe Delvaux, bienvenue à lui.

    Trois points méritent d'être relevés :

    • le point 6 qui augmente le budget extraordinaire (le budget d'investissement) qui passe de 15.000 à 35.000 EUR pour des honoraires à un auteur du schéma d'aménagement de la gare d'Ottignies. C'est urgent car on veut modifier le plan de secteur autour de la gare pour densifier les logements. Comme la procédure de modification de secteur pourrait changer, tout le travail déjà réalisé pourrait être perdu. Il faut donc se dépêcher pour attribuer le marché à l'auteur de projet, mais pour cela il faut assez de budget. D'où la modification réalisée maintenant;
    • le point 13 qui confie la gestion de la location d'un logement de la Ville à l'AIS (agence immobilière sociale du Brabant wallon). Le fait de con,fier -la location d'un logement à l'AIS plutôt que de gérer la location en direct a pour avantages d'une gestion par des personnes dont c'est le métier et de comptabiliser le logement dans les logements publics (bizarrement, si la commune le loue en direct, ce n'est pas comptabilisé comme un logement public...);
    • le point 14 qui établi le bail entre la maison des jeunes Chez Zelle et le bâtiment avec la pieuvre. La maison des jeunes aura ENFIN son bâtiment. Bon vent !

      "conseil communal",conseil,communal,ottignies,louvain-la-neuvePhoto David da Camara


    Un des deux points de Cédric du Monceau en aménagement du territoire mérite un éclaircissement : le point 17. Dans le cadre de l'aménagement du territoire au niveau wallon, Wavre et Ottignies revendiquent d'être considéré comme un statut plus important que ce qui est prévu actuellement. Pour plus de détail, voir mon post du 17 février : https://www.facebook.com/HadelinDeBeer. Le point 18 est retiré.

    Les 5 points d'Annie Galban, le point de Cécile Lecharlier et les 26 points de David da Camara Gomes sont techniques et administratifs. Y passer plus de 3 minutes (pour l'ensemble) me semblerait une erreur... excepté le point 47 sur Diagonale où il pourrait y avoir un débat sur le subside des lauréats du prix de la BD qui en échangent enseignent leur art font ce travail à Bruxelles : d'aucuns trouvent que la Ville n'est pas assez mise en évidence et les habitants trop peu concernés, et il y sera répondu que la Ville doit se créer une notoriété.

    Pour Benoît Jabob, 3 points (54, 55 et 56) méritent d'être mentionnés : des ristournes qu'on accorde aux personnes à revenus modestes ou aux familles nombreuses. Etre concret dans la solidarité et la redistribution des richesses, cela fera plaisir au moins à certains, peut-être à tous.

    Pour Michel Beaussart, je mentionnerai un point (le 58) : on va renouveler une convention avec la région wallonne pour bien s'occuper des gens du voyage.

    Il y aura trois points ajoutés :

    • une motion de soutien aux réfugiés afghans, avec la volonté que la Ville mobilise toutes les ressources existantes, qui pour des raisons administratives sera reporté au conseil de mars;
    • une question sur le soutien aux habitants de Génistroit (c'est le quartier de LLN derrière Oh Green entre l'autoroute et la N4) qui sera peut-être traitée à huis clos ;
    • une question sur des travaux annoncés tardivement à Limelette.


    Rappel : le conseil communal est public et donc ouvert à tous.

    A part l'interpellation citoyenne, aucun point ne me parait d'un grand enjeu ou très clivant entre majorité et minorité. Je dirais donc aux citoyens : si vous voulez comprendre la démocratie locale en participant à un conseil sans doute court, assez consensuel, sans prise de tête, alors ce conseil est pour vous.