#OLLN : décryptage de l’ordre du jour du conseil communal du 21 février 2017

Le point 1 consiste à faire des économies d’énergie : on remplace les TL (anciennement appelé néon) par des tubes LED. C’est cher, mais les économies permettront de rembourser l'investissement en 8 ans.

Les points 2 et 3 concernent les piscines de LLN. Les piscines ont 3 propriétaires : l’UCL, la Ville et l’ADEPS. Elles doivent être complètement rénovées. Soit on les ferme pendant deux ans pour reconstruire des piscines quasiment neuves au même endroit, pour un coût de +/- 8 millions moins les subsides. Soit on en construit une neuve, de 50m, près du Blocry dont le coût s’élèverait à +/- 13 millions moins les subsides. Les coûts hors subsides doivent être répartis en 3. La solution retenue sera décidée par le Conseil d’Administration qui gère les piscines, à charge à chaque pouvoir (donc aussi le conseil communal) d’approuver la solution retenue. Il y a un mois, la section technique du Conseil avait émis des balises. Normalement, un seul dossier devait être proposé, mais les 3 propriétaires ne sont pas encore sur la même longueur d’onde. Dès lors les deux options sont toujours ouvertes.

Les points 8 à 10 font la grosse partie du Conseil : il s’agit d’adopter le schéma de structure et le règlement communal d’urbanisme, dont la révision a été mise en chantier il y a 8 ans, et qui a fait l’objet de deux consultations publiques. Voici ce que j’ai retenu de ce dossier :

·         La politique de 1994 se poursuit en ce qui concerne le fait de construire en centre-ville et d’épargner le plus possible les plateaux.

·         Idem quant à la volonté de construire près des nœuds de transport en commun, pour favoriser l’alternative à la voiture.

·         On a également conservé, voire descendu les plafonds de densité exprimés en logement à l’hectare.

·         Par contre on a assoupli les règles de construction : il y aura beaucoup plus de liberté dans les matériaux utilisables, ce qui permettra de construire des maisons plus écologiques.

Le point 16 est bien sympathique : la commune a contribué à l’obtention d’un subside provincial pour le centre culturel islamique (la Mosquée de LLN) afin qu’ils construisent une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite.

Les autres points sont plus techniques.

Les commentaires sont fermés.