• L'IECBW recrute un(e) conseiller(e) en prévention (postuler jusqu'au 1 avril)

    conseiller en prévention,recrutement,emploiL’Intercommunale des Eaux du Centre du Brabant Wallon (IECBW), située à Genappe est active dans le secteur public de la production et de la distribution d'eau.  Nous desservons en eau potable près de 200.000 habitants dans la région du Brabant Wallon (www.iecbw.be).

    Notre équipe se compose de 133 collaborateurs, ouvriers & employés. 

    Nos valeurs sont : satisfaction clients, qualité totale, innovation, intégrité et esprit d’équipe.

    Nous engageons pour un remplacement temporaire, sous contrat à durée déterminée du 17/05/2016 au 4/11/2016 :

    Conseiller en prévention (m/f)

    Critères incontournables pour poser sa candidature :

    • Etre titulaire d’au minimum un BAC ou MASTER ou d’un diplôme d’ingénieur (dans une discipline à orientation technique constituera un atout) ou un diplôme d’ingénieur industriel.
    • Avoir suivi et réussi la formation de Conseiller en prévention niveau II.
    • Etre titulaire du permis B.
    • Une expérience dans la gestion de la sécurité dans le milieu de la construction est un atout.
    • Réussir les épreuves de recrutement : examen écrit, interview, assesment (si réussite de l’examen écrit avec min 70%, la suite des épreuves sera organisée).

    Fonction :

    Sous la responsabilité du Directeur général, le conseiller en prévention assiste et conseille l’employeur dans la démarche d’évaluation des risques, dans l’application des mesures réglementaires relatives à la sécurité et au bien-être des travailleurs et dans la mise en place d’une politique en matière de sécurité et de bien-être.

    Au cours de la période de remplacement, cette mission générale s’articule autour des missions spécifiques suivantes :

    • Assurer des tâches techniques
    • Assister l’employeur, la ligne hiérarchique et les travailleurs dans l’application des dispositions légales (lois, arrêtés, etc.) relatives au bien-être des travailleurs.
    • Visiter les lieux de travail en collaboration avec le service externe de prévention et protection, au moins une fois par an et le cas échéant, avec les instances syndicales.
    • Visiter fréquemment et systématiquement les chantiers et sites de production ainsi que les équipes de sous-traitants.
    • Si le cas se présente, participer à l’analyse des risques, à l’identification des dangers. Participer également à l’étude des facteurs qui ont une influence sur la survenance des accidents ou des incidents et à l’étude des causes déterminantes de tout accident ayant entraîné une incapacité de travail.
    • Gérer la procédure d’autorisation dans le cas d’achat de matériel (« trois feux verts »).
    • Procéder à des enquêtes d’accidents, établir la déclaration en collaboration avec le service Ressources Humaines et la fiche d’accident.
    • Assister à la réunion du comité de concertation y fournir les explications nécessaires
    • Conseiller

    Conseiller la Direction et rendre des avis sur :

    • la rédaction, la mise en œuvre et l’adaptation du plan global de prévention et le plan annuel d’actions ;

    Si le cas se présente :

    • les résultats de l’analyse des risques ;
    • la rédaction des instructions concernant :
    • l’utilisation/l’achat des équipements de travail, de protection individuelle et collective ;
    • les procédures en cas de danger grave et immédiat ou de situation d’urgence ;
    • la prévention incendie.
    • Informer et former les travailleurs
    • Former et informer les travailleurs sur les risques auxquels ils sont confrontés dans leur travail et sur les mesures prises pour assurer leur sécurité.
    • Intervenir lors de la formation des nouveaux embauchés (si cela se présente).
    • Faire des propositions sur l’accueil, l’information, la formation et la sensibilisation des travailleurs concernant les mesures relatives au bien-être des travailleurs.
    • Collaborer avec le service communication aux mesures et à l’élaboration des moyens de propagande déterminés,
    • Aider la ligne hiérarchique à la rédaction de consignes.
    • Coordonner

            Si nécessaire, participer à la coordination avec les entreprises extérieures et les services extérieurs.

    • Assurer des tâches administratives
    • Elaborer les documents réglementaires : rapports mensuels (rapport des activités du service SIPP), et tout autre document/rapport demandé par la Direction.
    • Avoir à disposition une documentation la plus complète possible et tenue à jour en permanence (lois, règlements, convention, inventaire des appareils et machines à faire contrôler, liste et localisation des substances et préparations dangereuses, tout autre document établi en vue d’assurer le bien-être des travailleurs, etc.).
    • Etablir des statistiques.
    • Prendre en charge le secrétariat de la séance du comité de concertation.
    • Prendre en charge toute autre tâche administrative nécessaire au bon fonctionnement du SIPP.
    • Définir, planifier et gérer des projets spécifiques (à définir selon le profil de la personne engagée).
    • Prendre connaissance des modifications législatives et technologiques et mettre en œuvre des nouveautés (si sortie de texte majeur pendant cette période).
    • Mission spécifique : Participer à l’amélioration permanente
    • Mettre à jour le tableau de bord, fournir les indicateurs demandés et trouver des pistes si un indicateur n’est pas atteint.
    • Suivre le plan d’actions du processus : ajouter des actions, assurer le suivi, clôturer des actions.
    • Respecter et faire respecter les règlementations internes et externes (lois, décrets, normes, procédures, statut du personnel, règlement de travail, notes de service, consignes, etc.).
    • Maintenir une communication de qualité : écouter, informer, sensibiliser le client interne et externe.
    • Préparer la revue de processus, rédiger et fournir le compte-rendu.
    • Relever et traiter les dysfonctionnements (internes, clients, autres tiers et incidents fournisseurs) et les suggestions d’amélioration.
    • Proposer des suggestions d’amélioration.
    • Adopter une démarche de développement durable
    • Adopter et encourager une démarche de développement durable (ex : trier et recycler les déchets, réduire les impressions, etc.).
    • Prendre en compte des critères « durables » dans le choix d’équipements, entre autres.
    • Encourager clients et partenaires à s’inscrire dans une démarche de développement durable.

     

    Profil recherché :

    • Savoirs
    • Connaitre les théories et les réglementations en vigueur pour les activités liées à la fonction.
    • Etre prêt à s’investir dans la connaissance des réglementations internes (règlement de travail, procédures, modes opératoires, consignes, etc.).
    • Prendre connaissance de la charte des valeurs de l’IECBW ainsi que celle de l’équipe Direction dès l’entrée en service.
    • Savoir-faire
    • Être capable de maitriser les outils informatiques : Word, Excel, Powerpoint, Outlook. La maîtrise de Visio et Mindmap représente un atout.
    • Être capable de s’adapter à toute situation et à tout public ; d’analyser les situations, de poser un diagnostic et de proposer des solutions pour résoudre des problèmes. Faire preuve d’initiative et de créativité.
    • Être capable d’identifier les priorités/urgences et d’agir en fonction.
    • Être capable d’animer des groupes, d’argumenter, de convaincre, d’influencer.
    • Être capable de développer des relations positives avec des collègues, le personnel et/ou les partenaires (travailler en équipe et en réseau, soutenir des collègues, travailler avec d’autres services, etc.).
    • Être capable d’apprendre continuellement et de mettre en œuvre les nouveautés.
    • Être capable de former des collaborateurs.
    • Savoir-être
    • Etre capable de travailler en toute autonomie (le conseiller en prévention est supervisé une fois/mois).
    • Être orienté service, à l’écoute, disponible pour le client et/ou les partenaires.
    • Être organisé et productif.
    • Être rigoureux (fournir un travail fiable, précis et soigné).
    • Être pédagogue, excellent communicateur et avoir le sens du contact avec tout type de public.
    • Être dynamique, mais aussi faire preuve de maitrise de soi.
    • Être exemplaire dans son comportement.

    Contrat à durée déterminée : du 17/05/2016 au 04/11/2016 

    Régime horaire : temps plein, du lundi au vendredi

    Rémunération :

    Si le candidat possède  un diplôme de niveau BAC : échelle barémique B1

    Si le candidat possède  un diplôme de niveau MASTER ou ingénieur : échelle barémique  A1

     + Tickets restaurant (7euros) + frais de déplacements (abonnement social).

    ______________________________________________________________________________

    Votre candidature (Cv, copies de diplôme et attestation réussite  formation de Conseiller en prévention niveau II) et votre lettre de motivation seront réceptionnées jusqu’au 01/04/2016 par Dorothée DEPONT, gestionnaire RH sous la référence « CP CDD - Nom Prénom » par mail à l’adresse suivante : d.depont@iecbw.be ou par courrier : IECBW – Service RH - Dorothée DEPONT, rue Emile François, 27, 1474 WAYS.

  • Que retenir du conseil communal du 23 février 2016 ?

    Disons-le d’emblée, ce fut un conseil avec peu d’enjeux. Il fut terminé à 22h30, ce qui est « tôt » si l’on compare cette heure à la moyenne de fin constatée pour les conseils communaux d’OLLN.

    En début de conseil, Bernard Gastmans a prêté serment.

    Cédric du Monceau a présenté les réalisations de l’asbl « gestion du centre-ville » de LLN. Cette structure regroupe tous les acteurs de la dalle de LLN, qui y coordonnent ce qui est nécessaire pour la gérer.

    Un point plus polémique : au point 19, il était question de vérifier le contrôle des subventions aux différentes associations qui ont reçu des subsides en 2015, et qui ne sont pas contrôlées par ailleurs. Evidemment, cela a donné lieu a des commentaires de la minorité, qui trouvait que beaucoup de subsides étaient donnés. L’échevin David da Camara a montré que beaucoup de subsides étaient « obligés » (si on arrête le subside, on interrompt également la recette concomitante).

    Philippe Delvaux a présenté la création du conseil consultatif du numérique. Vous en saurez plus en visionnant la vidéo : http://www.tvcom.be/index.php?option=com_content&view=article&id=16978:p-delvaux&catid=226:linvite&Itemid=494 La minorité a exprimé ses doutes quant à l’intérêt communal et quant à l’adéquation de l’outil utilisé. Concernant ‘intérêt communal, j’ai relaté le fait que de plus en plus d’associations et de sociétés proposent des services numériques pour, notamment, promouvoir le commerce local, pour suivre des indicateurs tels les consommations d’énergie…

    Enfin, il y a eu une motion présentée en faveur du RER. Elle a été votée à l’unanimité.