• Mais où va LLN ?

    Des habitants se manifestent. Où va LLN ? Suit-elle ses principes directeurs initiaux ? Et le politique infue-t-il la situation ? Et dans que sens ?

    Une lettre  a été envoyée par des habitants notamment au bourgmestre jean-Luc Roland. Avec son autorisation, vous pourrez lire ici la réponse de Jean-Luc Roland.

    Qu'en pensez-vous ? Je suis et reste à votre écoute.

  • OLLN : décrypage du conseil communal du 9 décembre 2014

    Il y aura 67 points en séance publique (les points 1 à 65, le point 75 et un point ajouté), le détail des points est visible ici : http://www.olln.be/documents/docs/ordres-du-jour/oj141209.pdf . Le nombre de points indique peu la « grosseur » du conseil, un seul point peut à lui seul accaparer des heures d’explication, de débats, voire d’invective.

    Ce conseil communal-ci sera un « gros » conseil. Examinons les points importants ou sensibles.

    Le point 10 : important et consensuel. Certaines infractions mineures, telles le tapage nocturne, ne seront officiellement plus suivies par le parquet. Dès lors, ne devant plus lui être envoyées, les infractions parviendront un mois plus tôt au fonctionnaire sanctionnateur communal. Plus efficace.

    Points 14 à 16 : adoption du budget communal de 2015. Le budget de 41 millions est à l’équilibre. NB : pour ceux qui veulent avoir tous les chiffres du projet de budget, attention 133 pages, c'est ici. Pour vous, je vous montre les grands équilibres en 3 graphiques.

    On voit que les recettes sont principalement portées par les impôts (Précompte immobilier = ce qui est calculé sur le revenu cadastral des maisons et entreprises / Personne physique = l’impôt sur le revenu du travail surtout).

    recettes, OLLN, budget, 2015

    Les dépenses s’établissent comme suit :

     

    dépenses, OLLN, budget, 2015

    La majorité (+/- 60%) des dépenses sont des dépenses de personnel : l’administration, les policier, une partie du CPAS, de la culture, de l’incendie…

    Encore un renseignement intéressant : il est prévu d’investir pour 20 millions, qui seront financés ainsi :

     

    financement, investissements, OLLN, budget, 2015

     

     

    Le point 17 : nouvelle étape pour l’urbanisation autour de la gare d’Ottignies.

    Le point 19 : tentative de création d’un chemin cyclables le long de la Dyle (sur un air de « qu’il est long, qu’il est long le chemin, papa… »)

    Points 28 et 29 : on ne change pas la fiscalité (qui fait partie des taux bas en Région wallonne et est dans la moitié inférieure en Brabant wallon).

    Point 33 : subsides à des associations à caractère social. L’idée est de consolider le réseau social, l’entraide, la cohésion sociale…). La Minorité a néanmoins trouvé des choses peu justifiables dans les comptes. Débat potentiellement houleux en perspective.

    Point 39 : pour animer et développer les visites à LLN, une pièce de théâtre de rue a été créée, financée de 10.000 EUR par la Ville, et par d’autres partenaires. Certains critiqueront…

    Points 61 et 63 : financement de projets de coopération au développement. Belle solidarité, bien étudiée, avec des citoyens impliqués.

    Point 75 : soutien de la Ville à des prisonniers politiques.

    Pour les personnes intéressées, voici les projets de décision qui sont transmis à tous les conseillers communaux avant le Conseil communal (il y a aussi un dossier avec les compléments nécessaires à la bonne compréhension). Il est dès lors possible de se faire une idée pour savoir si l'on va voter pour, contre, abstention ou si l'on va proposer une modification de la décision.

  • OLLN : mes impressions du conseil communal du 4 novembre 2014

    Au Conseil communal de novembre, un conseiller de l’opposition déclare que la Ville est mal gérée car l’antenne administrative de LLN a coûté 5 millions au lieu des 3,5 millions prévu en début de projet. Certes, mais le projet initial ne contenait pas le Commissariat. Au lieu de louer une surface en ville pour le commissariat, on paye une partie de bâtiment qui sera remboursé en moins de 20 ans et ne coûtera plus… Mal géré ?

    L’opposition déclare aussi que l’antenne administrative n’aurait pas dû être construite en 2010, on aurait dû attendre 2020 car la Ville, ne disposant pas de l’argent, a augmenté les impôts pour pouvoir payer le bâtiment. Regardons-y de plus près :

    • ne pas construire en 2010 ? Mais nous aurions loupé un subside unique de 1 million !
    • avant l’antenne actuelle, deux emplacements étaient utilisés (loués) à LLN. Coût : plus de 72.000 €/an ;
    • l’antenne a coûté un peu moins de 5 millions, desquels il faut retirer un million de subside. Reste 3,8 millions amortis sur 20 ans, cela revient grosso-modo à 240.000 EUR/an, intérêts de l’emprunt compris.
    • La différence (240.000 - 72.000) est de 168.000 €/an à financer par l’impôt.

    Qu’en conclure ? Que les 168.000 €/an permettent d’avoir les services du CPAS sur le site pour ceux qui doivent en bénéficier, d’avoir des services administratifs beaucoup plus développés, d’avoir des locaux pour la police nettement plus spacieux, d’avoir une grande salle qui accueille depuis un an tous les conseils communaux… Mais ce n’est pas, et de loin, la seule conclusion à tirer. L’augmentation fiscale faite sur les centimes additionnels à l’impôt des personnes physiques (l’impôt est passé de 6 à 6,7%) est censée rapporter 1 million annuellement. L’augmentation de la fiscalité – qui laisse la Ville dans le niveau bas du Brabant wallon et de la Wallonie – permet de ne pas licencier du personnel afin d’assurer au citoyen un service de qualité.

    La minorité confond cent cinquante mille euros (financement annuel de l’antenne) et un million (coût du non-licenciement).

    Laissons-là LLN et passons à Ferrières. Ferrières ?!? Un hameau de moins de 1000 âmes, situé près du village de Céroux. Campagnard. Paisible. Un havre de paix à préserver, pour les habitants et pour les promeneurs. Un patrimoine.

    Un propriétaire veut y lotir son bien. La majorité a approuvé un PCA pour garantir une densité d’habitations plus basse que ce qui était possible selon d’autres règlements. A l’époque, l’opposition avait refusé le principe du PCA. L’opposition, au dernier conseil communal, s’inquiète, s’offusque, s’étrangle… « Quoi, la majorité ne garantit pas la densité très basse prévue au PCA ? » L’échevin répond qu’il va évidemment respecter le PCA. Il reconnaît que les documents mis à l’enquête ne sont pas très compréhensibles et le regrette. Chers lecteurs, il vous a fallu cinq secondes pour parcourir et comprendre ceci. Pas moins de 20 minutes ont été nécessaires pour y arriver en Conseil communal. Nous, les conseillers communaux, sommes désespérément mais heureusement humains : quand les émotions et les intérêts s’en mêlent, les oreilles ont tendance à se boucher… Comme on dit dans ce cas-là, il y eut un dialogue de sourds …

    Et de Ferrières, faisons un bond jusque Pinchart : il y aura, dans cette partie de la commune, une station d’épuration écologique par lagunage. Qu’il est doux d’allier qualité environnementale et performance économique.

    Que de points encore à aborder : les 10.000 clés des barrières à LLN, la possible transformation de la gare à Ottignies, l’extension de l’Esplanade à LLN, le futur schéma de structure… Vous pourrez lire ceci sur le site de la Ville : http://www.olln.be/fr/conseil-communal.html?cmp_id=28&news_id=24778&vID=384 .