• Décryptage de l'ordre du jour du Conseil communal du 1 avril

    L’ordre du jour est disponible ici http://www.olln.be/documents/docs/ordres-du-jour/oj140401.pdf  .

    Je n'ose plus dire que, comme il y a peu de points à enjeu fort, le conseil sera court...

    Dans les points du Collège, je n'ai repéré qu'un sujet avec un enjeu politique. Selon moi :

    ·         l'ensemble des 14 points présentés par le Bourgmestre sont techniques ;

    ·         un des deux points présentés par l'échevin de l'urbanisme est important, ; le point 16.Il y a un enjeu de mobilité. Or il y a un PCA (un plan contraignant) qui freine la créativité pour trouver de nouvelles solutions. Et penser à modifier le PCA, c'est risquer de remettre en cause d'autres acquis de ce PCA...

    ·         les 4 points présentés par l'échevine des travaux sont techniques ;

    ·         le point présenté par l'échevine de l'environnement est lui aussi technique ;

    ·         les 24 points présenté par l'échevin des finances et de la mobilité sont avec peu d'enjeu. Soit ce sont des procédures (point 22) soit ce sont des octrois de subsides (23 à 44) dont le montant a déjà été décidé lors du vote du budget, soit des considérations techniques de travaux de voirie ;

    ·         le point de l'échevin de la politique sociale est un point de procédure ;

    ·         les deux points de l'échevin de l'enseignement sont aussi des points de procédure.

    Il y a 6 points ajoutés par les conseillers communaux.

    ·         Un point sur ce que l'autorité fait des logements acquis. Cela pourrait aller vite, sauf si d'aucuns essayent de démontrer que le Collège ne gère pas bien les habitations, alors qu'il y a tant de besoin...  Vous entendez déjà l'attaque. La réponse sera proportionnée. Qui parie sur une demi-heure de débat ? Ou plus ?

    ·         Un point sur la propreté, demandant d'installer plus de poubelle. Tous les 3 ans il y a un débat sur ce thème. Je répéterai ce que j'ai déjà écrit par ailleurs sur une vraie stratégie de propreté publique. Mais cela fait réfléchir : quel est l'impact de mon intervention si je dois la répéter tous les 3 ans ?

    ·         Une motion qui demande de traiter différemment les réfugiés afghans

    ·         Un point sur l'affichage communal électoral

    ·         et un autre point.

    Bienvenue à tous

  • Conseil communal du 25 février : ce que je pense de son contenu

    Le compte-rendu officiel est disponible ici : http://www.olln.be/fr/conseil-communal.html?cmp_id=28&news_id=21500&vID=384 . Mon analyse est plus politique.

    Après une interpellation citoyenne bien intéressante sur la construction de l'arrière-gare de Louvain-la-Neuve, on a eu un débat sur l'agence immobilière sociale du brabant wallon : tous les conseillers trouvaient utile que la Ville passe par l'AIS pour louer un de ces biens (sur 432 logements gérés par l'AIS, 27 sont situés sur OLLN). S'il y avait unanimité, pourquoi débattre ? Pour parler de l'AIS, de la province et de la politique du gouvernement wallon... Pas inintéressant, mais nous n'avons aucun pouvoir là-dessus. Pour parler d'autres logements inoccupés... Ce n'était pas le sujet de l'ordre du jour...

    La discussion sur le projet du SDER a duré une heure. Ici aussi, on était tous d'accord que le bipôle Ottignies-LLN et Wavre méritait d'être mieux valorisé, mais ce qui « entourait » la décision ne convenait pas à la minorité. La barre était pourtant placée haut : si le Conseil ne votait pas de manière unanime, la décision paraîtrait plus faible et pourrait être moins bien défendue face au gouvernement wallon. J'ai ressenti que si la discussion se poursuivait en séance, les discutants n'auraient pas eu la souplesse pour faire des pas l'un vers l'autre. On a donc fait une suspension de séance, ce qui a permis de parler dans le couloir, et de tomber d'accord. Vote unanime. Mais, à 21h50, la moitié du public était parti...

    40 minutes plus tard, et après des débats sur une friterie (alors qu'on était parvenu à un accord sur une décision, avant le Conseil), sur un point technique de recyclage de sable, sur des subsides... on arrive au débat sur le prix Diagonale. Là cela a été un vrai débat politique, chacun ayant une vision sur ce qu'il est utile de faire, sur les moyens à y mettre. En super-résumé, la minorité estimant qu'on dépense trop d'argent pour du prestige non utile aux citoyens de la Ville, et la majorité que sur l'ensemble du budget de la culture, une toute petite partie sert à rendre prestigieux un prix qui rejaillit déjà positivement sur les citoyens de  la Ville.  Le but du débat n'était pas de tomber d'accord, mais d'exprimer une vision  de la défendre et d'en montrer les aspects pratiques. Ceci dit, je suis aussi persuadé que l'échange influencera en sens divers tant les conseillers de la majorité que de la minorité. Il est 23h10.

    Les points ajoutés nous auront menés jusqu'à minuit. A huis-clos, on a encore discuté une demi-heure d'un sujet délicat. Comme c'est à huis-clos, c'est secret, je vous dirai juste que le Bourgmestre a été totalement transparent, ce qui fait apparaître combien il est parfois complexe de résoudre certains problèmes.

  • Conseil communal du 25 février 2014 : mon point de vue sur sa dynamique

    J'avais annoncé un conseil communal avec peu d'enjeu, et donc probablement court... Il s'est terminé à 24h30 ! A mon  sens, le Conseil ne méritait pas une telle durée. En d'autres mots, nous n'avons pas été vraiment « efficace ». Le mot horrible est lâché : au nom de quoi puis-je juger la démocratie sur l’hôtel de l'efficacité ? Mon opinion est la suivante : nous ne resterons plus qu'à quelques politiciens et nous aurons dégoutté tous les citoyens un peu intéressés si nous ne parvenons pas à traiter dans un temps plus court des sujets d'importance moyenne.

    On m'objectera que je préside le Conseil. Certes, mais je suis un président sans réel pouvoir de contrainte. Il devrait y avoir un consensus politique pour faire plus court, je l'ai cherché et je ne l'ai pas encore trouvé.

    Comment des personnes intelligentes et raisonnables, comme toutes celles qui constituent le Conseil, n'arrivent pas à être plus efficaces ? Je ne prétends pas épuiser le sujet, mais je relève les éléments suivants :

    ·   il y a 31 personnes qui estiment chacune que ce qui les concerne est important. Intervenir est aussi une façon de se donner une raison d'être présent ;

    ·   intervenir, c'est une façon de faire savoir à la population qu'on existe, si toutefois la presse en parle ;

    ·   certains demandent en conseil,une série de précisions techniques ;

    ·   à OLLN, beaucoup d'interventions ont lieu pour rétablir la vérité où l'honneur. Pour faire bref, un(e) élu(e) fait une intervention en procès d'intention  (« vous dites cela mais je sais bien que vous voulez cela »), ce qui amène une réplique de celui qui est accusé et l'engrenage est lancé ;

    ·  chacun qui défend un point de vue aime être précis et et souhaite répondre entièrement aux objections. S'il y en a, chacun souhaite faire apparaître les nuances, tant au sein de la majorité que de la minorité.

     

    J'ai eu l'occasion de voir comment cela se passe dans d'autres communes aux alentours. C'est souvent le bourgmestre qui répond de manière assez sèche. Nous sommes là dans le travers contraire : le débat est totalement muselé.

    Je vois quelques manières de faire évoluer la situation, mais elles n'ont pas que des avantages :

    a) que les journalistes soient moins descriptifs sur les points avec peu d'enjeu, dans le but de ne pas inciter l'élu(e) à tout faire pour être vu(e). Mais la presse est libre et des informations pourraient être perdues...

    b) tenir des permanences avant le Conseil pour toutes les questions techniques ;

    c) limiter le temps de parole, mais ce n'est pas la culture ottintoise...

     

    Avec le temps et des discussions informelles, nous arriverons peut-être à une auto-régulation...

  • Schéma général d'aménagement de la Baraque à l'enquête

    Après de longues négociations, un schéma général d'aménagement de la Baraque fut dressé il y a 4 ans. La négociation a eu lieu principalement entre les habitants du vieux quartier et l'UCL.

    Aujourd'hui, c'est tous les citoyens qui sont appelés à consulter le document et à donner leurs avis.

    Baraque

    La carte PDF détaillée est téléchargeable ici (16 MB).

    Le document écrit de 116 pages  qui explicite cette carte est téléchargeabe ici (3,5 MB)

     

    Pour rappel : ce que les habitants du quartier de la Baraque m'ont dit en 2012 : http://hadelindebeer.skynetblogs.be/archive/2012/10/02/olln-lettre-ouverte-aux-habitants-du-quartier-de-la-baraque.html . Il y a sans doute des éléments qui pourraient être repris dans les remarques à formuler aux autorités.

    ****************************

    Info de la Ville :

    Le Collège communal vous informe que le projet modifié du Schéma général d’aménagement du quartier de la Baraque, est mis à la consultation du public du 06 mars au 07 avril 2014. Les documents y relatifs sont consultables durant cette période :

    • au Service de l’Urbanisme, Espace du Cœur de Ville n°2 (3ème étage) à 1340 Ottignies,
    • à l’antenne administrative – Voie des Hennuyers à 1348 Louvain-la-Neuve.
      • -  le lundi de 12h30 à 19h00 et du mardi au vendredi, de 8h30 à 12h30
      • -  les samedis, de 9h00 à 11h30 (uniquement au service urbanisme d’Ottignies)

    Une réunion d’information aura lieu le lundi 17 mars 2014 à 19h00 dans la salle du Forum de l’antenne administrative – 3ème étage – Voie des Hennuyers à 1348 Louvain-la-Neuve.

    Les réclamations et observations écrites sont à adresser au Collège Communal
    du 06 mars 2014 au 07 avril 2014.

        Si vous le souhaitez, des réclamations et observations orales peuvent également être formulées, devant l’agent communal délégué à cet effet, le lundi 07 avril 2014 de  14h00 à 16h00 - Espace du Cœur de Ville n° 2.

  • Les étapes de chantier du parking RER de LLN : 6 décembre au 1° mars 2014

    Au départ :

    Vue de la rue de la Boucle des métiers, à 180°, le 6/12/2013

    DSC_0395.JPG

    et premiers abattages (les arbres abattus sont le long du Bvd de Wallonie)

    DSC_0396.jpg

    Puis l'abattage de tous les arbres le 13/12/2013, vue du même point

    DSC_0421.JPG

    et vue de la Rue de la Baraque ... avec le détail des grues

    DSC_0422.jpg  

    DSC_0423.jpg

    Début du creusement et de l'établissement d'un merlon le long du Bvd de Wallonie le 15/12/2013 (vue de la Boucle des métiers)

    DSC_0425.JPG

    et établissement d'une butte pour la future piste de roulage des camions face à la Rue de la Baraque

    DSC_0427.jpg

    Raclage du sol face à la Boucle des Métiers pour faire une petite butte, un merlonnet, et dessin de la piste pour les camions (19/12/2013)

    DSC_0420.JPG

    Reprise des travaux après les vacances de Noël, aspect du 19/1/2014

    Vue de la N4, avec stockage des terres

    DSC_0436.JPG

    On voit la piste et le nettoyeur de roues

    DSC_0440.jpg

    Une partie du trou est déjà creusé profondément. La transition entre sable et terre peut être très nette

    DSC_0442.jpg      DSC_0449.jpg  DSC_0453.jpg

    La piste côté Boucle des métiers et Rue de la Baraque est quasi terminée le 26/1/2014. Le trou descend. La piste n'est pas protégée par un merlon.

    DSC_0428.jpg  DSC_0439.jpg 

    DSC_0435.jpg DSC_0437.jpg

    Vue depuis le trou vers La Baraque

    DSC_0444.JPG

    et vers Lauzelle

    DSC_0445.JPG

    Le 29/1/2014, le "merlonnet" côté Rue de la Baraque est Peaufiné. Il a la hauteur d'une roue de voiture : parfaitement inefficace pour stopper le bruit. le 2/2/2014, rien n'est  encore résolu

    DSC_0433.jpg merlonnet.PNG

    Depuis le rond-point N4-Bvd de Wallonie, puis de la N4, vue de l'enfoncement du trou le 5/2/2014

    DSC_0448.jpg DSC_0449.jpg

    Le 13/2/2014, la Base vie des employés est construite, côté Boucle des Métiers.

     DSC_0456.jpg 

    Vue du trou à partir de la N4  le 17/2/2014. On remarque la présence des machines pour construire les piex séquents

    DSC_0463.jpg

    Le 18/2, le merlonnet face à la Rue de la Baraque est rehaussé, pour en faire un merlon

    DSC_0470.jpg

    il est efficace

    Merlon1.png

    La base vie des employés est terminée. En arrière plan la machine pour pieux séquents.

    DSC_0471.jpg

    Le 20/2/2014, le chantier vu de l'Esplanade

    DSC_0478.jpg

    Le 1° mars, la quasi totalité de la terre du trou a disparu, on enlève le sable (vue de la piste vers Lauzelle).

    DSC_0443.JPG

    Les pans sont protégés contre l'éboulement.

    DSC_0445.jpg

    Le front d'avancement du trou semble assez rationnel. Vue d'ensemble du bord vers LLN.

    DSC_0449.JPG

    La méthode de creusage des pieux séquents : fondation puis bétonnage du pourtour des trous.

    DSC_0459.jpg DSC_0457.jpg

    et le résultat

    DSC_0460.jpg

    Vue de la piste de Lauzelle vers la Boucle des métiers et la base-vie des employés

    DSC_0462.jpg

    Le 3/3, à midi, les camions attendent la reprise du chantier

    DSC_0439.jpg

    Toutes les photos ont aussi été publiées sur ma page facebook https://www.facebook.com/HadelinDeBeer

  • 15 mars : visite de maisons isolées par l'extérieur

    Voici les maisons qui vont être visitées (dans l'ordre) :

    DSC_0443.jpg   DSC_0447.jpg

       DSC_0455.jpg

     

     

     

    DSC_0454.jpg  DSC_0444.jpg DSC_0445.jpg 

    DSC_0448.jpg

    DSC_0446.jpg DSC_0447.jpg

    DSC_0448.jpg  DSC_0452.jpg    DSC_0451.jpg DSC_0450.jpg DSC_0449.jpg DSC_0453.jpg

    DSC_0453.jpg

     

     

     

     

     

     

    Et les maisons du quartier qu'on ne visitera pas faute de temps

    DSC_0446.jpg  DSC_0450.jpg

     

     

     

     

     

    Pour préparer la visite, vous trouverez plus d'informations sur

    1. le témoignage des personnes ayant isolé par l'extérieur Rue de l'Invasion
    2. les primes
    3. les permis
    4. l'empiètement sur le trottoir

    Pour participer à la visite, il est "nécessaire" de s’inscrire en me contactant, notamment par email à

    hadelindebeer@skynet.be

  • Les maisons isolées par l'extérieur, Rue de l'Invasion à Ottignies

    Au moins 10 maisons rue de l’Invasion ont été (partiellement) isolées par l’extérieur. Les propriétaires ou locataires nous ont donné plus de renseignements le 15 févier 2014. C’est avec plaisir que je vous les livre.

    Photo rue de l’Invasion avec mention des maisons visitées

    maison,isolée,extérieur,"amison isolée par l'extérieur"

    Rue de l’Invasion 22, Manolescu maison,isolée,extérieur,"amison isolée par l'extérieur"

    Rue de l’Invasion 26, Bernard De Maet 

     

     

     

    Rue de l’Invasion 40 Emmanuel Debruyne et Jeanne Paternostre (Vidéo ici) maison,isolée,extérieur,"amison isolée par l'extérieur"
    Les matériaux utilisés ont été fournis par
    Arte Constructo, basé à Schelle http://www.arteconstructo.be/francais.htm. La fiche technique des matériaux est ici.

    maison,isolée,extérieur,"amison isolée par l'extérieur"Rue de l’Invasion 42 Jacques Rogister

    et Martine Massin (vidéo ici) et ici une photo les petites billes insuflées entre le mur et la brique de parement.

    Rue de l’Invasion 51 maison,isolée,extérieur,"amison isolée par l'extérieur" habitée par Léon Verwaerde

    maison,isolée,extérieur,"amison isolée par l'extérieur"Rue de l’Invasion 52 Martine et Bruno Scutenaire,

    Entrepreneur Vincent Courbet

    (vidéo ici)

    Rue de l’Invasion 54 Benoît Tilmanmaison,isolée,extérieur,"amison isolée par l'extérieur"

    dont le témoignage est ici.

    maison,isolée,extérieur,"amison isolée par l'extérieur"Rue de l’Invasion 57 famille de Stexhe (vidéo ici),

    et quelques photos du chantier, dont les coordonnées de l’entrepreneur.

    DSC_0158.jpg

    DSC_0157.jpg

    DSC_0161.jpg

     

     

     

     

     

     

    maison,isolée,extérieur,"amison isolée par l'extérieur"Rue de l’Invasion 59

    Rue de l’Invasion 77, famille Delguste, maison,isolée,extérieur,"maison isolée par l'extérieur"

    (vidéo ici )

     

     

    Merci encore à toutes et tous de nous avoir éclairés.

    Encore quelques informations :

    D'abord, une adresse en or est le guichet de l'énergie, situé Av Reine Astrid 15 à Ottignies. Ensuite

    Techniques

    Réglementation

    Coûts/primes