Modification du plan de seceur à LLN : un débat au Conseil communal

Modif_Plan_secteur_LLN.PNGLa minorité a mis un point au Conseil communal du 17 décembre : la proposition d’un recours en annulation contre certains points de la révision du plan de secteur. En deux mots : lors de l’enquête publique sur la modification du plan de secteur à Lauzelle et aux alentours de LLN, la Ville avait entre autre demandé de faire moins que 80 logements à l’hectare (dans la gra,de zone rouge de la carte ci-contre), de ne pas faire passer en zone industrielle le Génistroit (la zone exploitée par le fermier près de « Oh Green ») et d’autres demandes. Le Ministre n’a pas suivi ces demandes. La minorité proposait d’aller en recours partiel, au Conseil d’Etat, contre la modification parce que toutes les demandes de la Ville n’étaient pas satisfaites et de nommer un avocat pour ce faire.

L’échevin du Monceau et le bourgmestre ont répondu :

  • Le Collège n’a pas attendu votre demande pour consulter un avocat !
  • L’avocat signale que le Conseil d’Etat statue sur la FORME et les PROCÉDURES, et que celles-ci ont été respectées ! Le Conseil d’Etat ne juge pas si le Ministre a pris une bonne ou une mauvaise décision.
  • Le Collège refuse d’attaquer au Conseil d’Etat l’aspect « 80 logements à l’hectare », non pas qu’il trouve que c’est bien, il aurait préféré moins, mais que d’une part il y a moyen de moduler cette décision, et d’autre part et surtout, attaquer cette disposition, c’est pendant 3 ans – le temps du recours – et 3 de plus si la Ville gagne, ne pas pouvoir mettre en œuvre la modification du plan de secteur, donc s’interdire de pouvoir construire de nouveaux logement à LLN ! Les besoins sont trop criants pour jouer à ce jeu-là.
  • Le Collège n’ira pas contre la décision du Génistroit, simplement parce que l’avocat a dit qu’il avait toutes les chances de perdre. Par contre il soutiendrait le fermier si possible. Cédric du Monceau a proposé un texte avec cette idée, qui a été voté à l’unanimité.

En marge de ce débat, Jacques Otlet a émis une remarque très intéressante : il a dit que le Collège avait mal géré ce dossier car selon lui, quand on a un ministre Ecolo wallon à l’aménagement du territoire et un bourgmestre Ecolo, il est évident – pour lui – que le bourgmestre doit obtenir ce qu’il veut. Là, le bourgmestre et moi avons réagi. Le Bourgmestre a souligné que le Collège avait demandé ce qu’il pensait bon pour la Ville, mais que les ministres décidaient de ce qui était bon pour la Wallonie, et qu’il était donc normal et sain d’avoir des avis divergents (en aménagement du territoire, plusieurs ministres sont concernés, notamment le Ministre Marcourt qui se bat pour plus de zoning, là où la Ville a demandé de ne pas faire de zoning à Génistroit). Pour ma part, j’ai signalé que dans certains partis traditionnels, les ministres wallons étaient les esclaves des potentats locaux, mal typiquement wallon, par contre que les ministres wallons Ecolo n’étaient pas des obligés de bourgmestres. « Allez, allez, à d’autres », a répondu Otlet. Sincèrement, je pense que ce n’est pas demain avec ce genre de réaction du MR que le mal wallon s’arrangera…

Un autre point de vue sur ce débat : http://www.dhnet.be/regions/brabant/genistroit-la-ville-soutiendra-les-riverains-52bd03cf35701baedaaa1f0a

Commentaires

  • Il me semble que c'est Otlet qui est en retard des quelques décennies pas toute la section locale du MR (j'en connais qui ne sont plus de tout d'accord avec lui)....il faut aussi demander pourquoi tu ne tire pas plus sur Marcourt (PS) et ces zonings un peu plus, car il est certain que avec le PS au pouvoir le mal wallon va s'aggraver et la Wallonia va s'enfoncer encore plus. Pour moi, il faut d'abord mettre le PS à l'opposition pendant 5 à 10 ans avant la Wallonie vois plus clair.

  • Retarder le plan de secteur n'empêche en rien la construction de nouveaux logements à LLN, la preuve, le quartier Courbevoie au-dessus du P+R où là, on dépassera largement les 80 logements à l'hectare...sans tenir compte des logements aux alentours qui sont essentiellement des maisons unifamiliales ainsi que le futur quartier Calestienne (à la place du Parc à conteneurs), le projet Eckelmans du côté de l'Aula Magna, les immeubles pour les futurs investisseurs chinois (près du musée, du sablon et à Lauzelle), etc...Pourquoi les élus politiques ne disent-ils jamais l'entièreté de la vérité, voire mentent-ils? Ont-ils des choses à cacher?

  • Interessant ce que vous avez rédigé! Merci

Les commentaires sont fermés.