• L'OJ commenté du Conseil communal du 30 avril 2013

     Voici la répartition des points, par membre du Collège

    Pt_OJ_CC_30042013.png

    Un simple comptage donne une très mauvaise indication du travail et de l'importance politique des points. Reprenons les points par membre du collège, et regardons ce qui est technique de ce qui ne l'est pas.

    ·         Bourgmestre : sur les 14 points, il y a au moins 10 points techniques. Ce sont des dossiers qui doivent passer en Conseil communal, mais qui sont établis par des techniciens, comme par exemple le cahier des charges qu'on enverra à des firmes pour câbler la zone d'accès au bureau de police, ou l'appel pour remplir des postes libres à la police ;

    ·         du Monceau : seulement deux points, mais un d'importance : la composition de la CCAT. Cela a demandé beaucoup de travail, mais comme la toute grosse majorité des candidats ont été retenus, il y aura probablement consensus en Conseil. Point rapidement traité en Conseil ne veut donc pas dire point facile ou sans enjeux.

    ·         Galban : tous les points sont techniques. Cela ne veut pas dire qu'ils sont sans enjeux, notamment financiers. Mais il y a souvent consensus, par exemple le point 23 « rénovation des joins de carrelage des piscines » : que voulez-vous, quand les joins sont cassés, il faut les réparer;

    ·         Lecharlier : un point technique qui revient chaque année, l'achat de poubelles. On peut se demander pourquoi ce point passe en conseil : parce que le patrimoine de la Ville est modifié, et le décret prévoit que toute modification du patrimoine doit passer en Conseil, aussi minime cela soit-il. En pratique, c'est un peu surréaliste. Ce qui se passe souvent en Conseil, c'est qu'à l'occasion de points pareils, une discussion débute, par exemple ici sur la propreté en général, sur le nombre de poubelles, et des échanges ont lieu durant une demi-heure. En tant que président de Conseil, si cela devait arriver, que ce soit sur ce point  ou sur d'autres d'ailleurs, je vais (tenter d') interrompre les débats pour ramener la discussion au point de l'OJ et pas en déborder, et rappeler que si les conseillers veulent une discussion plus large, c'est tout à fait possible, voire souhaitable (disons que je le souhaite), mais que pour cela il faut introduire un point spécifique. Pourquoi faire ceci ? Parce que cela oblige à partir d'un dossier étayé, et pas de faire des considérations de café de commerce.

    ·         da Câmara : sur les 26 points, il y en a 16 qui concernent les subsides à des associations, dont les montants ont été prévu au budget. Il y a 4 points de voiries (normalement : points techniques), deux points qui concernent les vélos...

    ·         Jacob : un point technique pour un presbytère;

    ·         Beaussart : un point technique de marché de fourniture pour les écoles ;

    ·         Cédric Jacquet a ajouté un point mobilité. Il y aura d'autres points ajoutés par les conseillers.

     A huis clos, sur les 59 points du bourgmestre, il y a 6 désignations de policiers, et il ya environ 50 points qui concernent la désignation de représentants de la Ville dans des asbl. Ces points étaient déjà à l'ordre du jour au Conseil passé, mais ils ont été reportés pour vérifier la conformité des désignations avec la réglementation. Ces points peuvent être réglés en 5 minutes si tous les partis sont représentés proportionnellement à leur poids électoral et si les représentants qu'ils ont proposés sont désignés. D'autres petits points sont présents. Pour M. Beaussart, il y a 7 ratifications de désignation de professeurs (ratification : le Collège a désigné, on confirme ce que le Collège a fait).