• Une mosquée à LLN, la Baraque

    En octobre 2008, je suis accosté par des habitants voisins. « Hadelin, toi qui tu es conseiller communal et qui habites notre quartier : vas-tu nous défendre contre le projet d’une mosquée à côté de nos maisons ? Peux-tu nous conseiller et nous informer sur les démarches à entreprendre ? ».

    Bien sûr, je peux les renseigner sur les démarches à accomplir. Mais je ne me sens pas élu pour défendre les citoyens de « MON » quartier plus que d’autres. Bien plus, je défends les générations futures, d’ici et d’ailleurs.

    Et pourquoi serais-je opposé à une mosquée ?  En octobre 2007, des responsables musulmans sont venus me trouver pour que je les conseille dans la construction d’une mosquée écologique. Leur idée est de montrer l’exemple en respectant l’environnement avec une bonne isolation, des matériaux sains, en récupérant les eaux de pluie, … Ils veulent aussi servir de source d’inspiration pour tous les étudiants musulmans étrangers qui, de retour dans leurs pays, pourront propager ces bonnes pratiques. Eux aussi pensent à tous les futurs enfants de la Terre.

    Les habitants du quartier, eux, craignent le trafic, la saturation des parkings, le bruit potentiel, la mauvaise intégration paysagère. Ils invoquent la quiétude comme valeur environnementale pour s’opposer au projet. Ils estiment que le quartier accueille, à leur estime plus que d’autres, des établissements qui sont source de nuisances : Esplanade, parc à conteneurs, futur temple protestant. Aux yeux de certains, cette situation diminuerait d’autant la valeur de leurs maisons.

    Les habitants ont initié une pétition contre la mosquée. Quelques jours après, l’extrême-droite a distribué un tract toute-boite nauséabond. Le tract reprend quelques éléments de la pétition, basé sur la peur et le rejet de l’autre. Odieux. Cela fait réagir plusieurs habitants qui n’étaient de fait pas opposé au projet, car tout le monde n’a pas la même opinion sur l’installation d’une mosquée.

     

    A mon tour, je souhaite prendre position :

    1. Je suis athée, mais au nom du respect de toutes les croyances, je dis « bienvenue à la mosquée », lieu de prière, notamment pour promouvoir le bien dans le monde ;
    2. Notre peur de l’autre et notre crainte qu’il ne sera pas capable de nous respecter crée le terreau de l’extrême-droite. Stop ! Changeons notre point de vue. A de rares exceptions près, tous les humains sont capables de respecter l’autre. Disons-le haut et fort pour barrer les extrémismes ;
    3. En ayant peur de l’autre et de sa capacité à nous respecter, nous allons démarrer le dialogue dans de mauvaises conditions. Soyons positifs et exprimons clairement nos demandes.
    4. La volonté de construire écologiquement montre le souci des responsables musulmans de prendre en compte l’intérêt collectif actuel et à long terme. Puisse chacun s’en inspirer.

     

    Reste une autre question: que penser de l’affirmation qu’un quartier, le sien, subit déjà assez de nuisances ? Pourquoi chez nous et pas chez les autres ? Rendons-nous à l’évidence, chaque quartier a quelques équipements collectifs : qui une maison médicale, qui une crèche, qui un centre sportif, qui une école, qui un magasin, qui une église, qui un local scout, qui une salle de quartier … Cela fait des quartiers vivants. Nous avons d’ailleurs choisi d’habiter à LLN car c’est une ville et pas une cité dortoir ! D’évidence, et parce que le plan d’aménagement du site a été longuement réfléchi, c’est assez bien réparti. D’où l’importance de toujours construire en prospective. C’est le sens du développement durable et des réflexions lancées autour d’Ottignies-LLN 2030-2050. Certes, il s’agit d’un équilibre difficile à établir, mais plutôt que le repli sur soi, pourquoi ne pas investir des lieux de débat collectifs. L’association des habitants, la commission communale d’aménagement du territoire ou les conseils consultatifs sont des endroits où on négocie et où on se rend compte que les autres aussi contribuent à l’intérêt collectif et réfléchissent en termes d’avenir.